Actualités

///Un plan d’urgence est nécessaire pour construire une société du savoir inclusive

Un plan d’urgence est nécessaire pour construire une société du savoir inclusive

Montréal, le 11 mai 2006. Un adulte sur deux au Québec a des difficultés à lire et à écrire. Comment le gouvernement pourra-t-il mettre en place un gouvernement en ligne et des services électroniques en ligne dans un tel contexte ? De quelle société du savoir parlons-nous lorsque nous constatons ces difficultés et les progrès apportés par les nouvelles technologies ? Les difficultés d’accès à l’utilisation des nouvelles technologies ne sont pas seulement économiques ou techniques, elles sont aussi reliées à des problèmes d’éducation et de formation sur lesquels il faut agir en priorité si nous voulons profiter du progrès technique et construire une société du savoir inclusive, pour toutes et tous.

Les résultats de l’enquête sur la littératie mettent en lumière le peu d’intérêt pour l’éducation des adultes dans notre société. Ils soulèvent aussi un questionnement face au manque d’investissement et de support pour appuyer des moyens diversifiés et nouveaux pour offrir cette éducation. Les activités de formation des groupes communautaires qui sont près des populations les plus défavorisées ne sont pas ou à peine supportées et cela, surtout, dans le champ de l’utilisation des nouvelles technologies. Pourtant, ces technologies attirent l’intérêt des adultes et permettraient un maintien de leurs compétences en lecture et écriture. Les résultats de cette enquête sur la littératie nous interpellent sur le rôle éducatif des médias et sur le manque de support et d’appui entre autres à Télé-Québec, à la télévision et aux médias communautaires qui vivent en plus de coupures importantes dans leurs budgets. Nous devons absolument renverser cette situation.

Nous partageons tous la nécessité de faire de l’éducation et de la formation des adultes une priorité, nous partageons également l’importance de faire une action collective afin d’aider tous les adultes du Québec à participer pleinement au développement d’une nouvelle société axée sur le savoir partagé.

 » Il est important de prendre en compte les résultats de l’enquête qui démontrent l’augmentation du niveau de littératie chez les adultes formées à l’usage des technologies « , a commenté Monique Chartrand, directrice générale de Communautique.  » Cette enquête confirme ce dont nous parlons depuis maintenant trois ans, ce dont nous avons fait la démonstration à plusieurs reprises, mais qui ne retient toujours pas l’attention des choix d’investissement public « .

2017-03-06T21:26:51+00:00