Actualités

///Les technologies de l’information et de la communication (TIC) : une approche globale

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) : une approche globale

10 mai 2002 – La vocation éducative des organismes constitue un catalyseur important pour faire de l’intégration des TIC au milieu social et communautaire un moyen concret de lutte à l’exclusion. Avec cette perspective en tête, plusieurs organismes ont uni leurs efforts pour faire des TIC un outil au service du développement économique et communautaire par la rencontre des besoins des populations démunies, entre autres, en matière de nouvelles technologies.

Les enjeux de l’accessibilité des TIC

Plusieurs organismes ont ciblé le développement de l’accès aux TIC pour les populations démunies comme l’un des enjeux majeurs pour la lutte au chômage, au décrochage scolaire et une meilleure participation des citoyennes et citoyens à la vie démocratique. C’est dans cette optique que la CDÉC du Sud-Ouest de Montréal (RESO) et celle de Trois-Rivières (ÉCOF) ont intégré à leurs stratégies d’action l’accessibilité des TIC pour des populations qui, mentionnons-le, se trouvent en grande partie exclues des réseaux sociaux de l’éducation et de l’emploi.

L’implantation du projet « Inforoute-Points d’accès-Initiation de la population », lancé avec Communautique il y a maintenant deux ans, mise sur tout le potentiel des nouvelles technologies : en favorisant l’amélioration de l’employabilité des gens faiblement scolarisés et en créant de nouveaux emplois; en offrant de nouveaux modes de création et de diffusion des idées; en soutenant les organismes dans leur volonté de faciliter l’accès aux TIC.

Dans le Sud-Ouest de Montréal, des organismes rejoignant notamment les familles ont été ciblés afin de participer au développement de l’accès communautaire. Ainsi, des animatrices et animateurs de points d’accès offrent des ateliers d’initiation à Internet qui s’intègrent aux activités d’éducation populaire ou aux services des groupes. Ainsi, ils participent, entre autres, à la lutte au décrochage scolaire, soutiennent la recherche d’emploi, contribuent aux activités d’alphabétisation, etc.

À Trois-Rivières, la mise en place d’un réseau d’une quinzaine de centres d’accès communautaire à Internet a participé à l’amélioration des compétences informatiques de plusieurs travailleuses et travailleurs autonomes et d’autres du secteur de l’économie sociale et de l’action communautaire. En plus de l’apport technologique qui a facilité l’informatisation de certaines tâches quotidiennes dans les organismes, les différents points d’accès, notamment celui de la Maison d’économie sociale, apportent un précieux soutien aux gens en processus de démarrage d’entreprise.

Un atout pour l’action des groupes

L’intégration des nouvelles technologies aux activités de COMSEP (Centre d’organisation mauricien de services et d’éducation populaire) dans le cadre des ateliers d’alphabétisation fait d’Internet un outil complémentaire dans l’accomplissement des objectifs que s’est fixé l’organisme : développer chez les personnes vivant en situation de pauvreté une culture politique afin de mieux comprendre les raisons de l’exclusion grâce à des visites virtuelles historiques, culturelles ou encore la consultation en ligne des couvertures d’événements internationaux comme le Forum social mondial de Porto Alegre. Cette ouverture sur le monde est l’une des grandes sources de motivation des personnes en processus d’alphabétisation.

La Maisonnée Petite-Patrie, située à Montréal, œuvre auprès des personnes immigrantes et de leurs familles à plusieurs niveaux afin de favoriser leur intégration à la société québécoise et ce, à travers différentes activités. Entre autres, les nouvelles technologies constituent une ressource inestimable tant pour la communication avec les proches demeurés dans le pays d’origine ou encore pour la recherche d’information gouvernementale en matière d’immigration, notamment. La Maisonnée intègre également le volet technologique en support aux activités d’insertion socio-professionnelle des nouveaux arrivants.

Vous souhaitez apprendre et nous apprendre des stratégies novatrices d’accessibilité mises en œuvre dans une perspective de démocratisation et de développement social? Nous vous attendons à Montréal, le 6 juin prochain!

2017-03-06T21:27:31+00:00