L’« innovation ouverte » ou encore l’« innovation partagée » est définie par Henry Chesbrough, professeur à l’université de Berkeley comme « le processus par lequel une entreprise est capable de faire appel à des idées et expertises en dehors de ses propres murs ». La formation « Co-innovation de produit ou service à l’ère numérique » proposée par Communautique a pour objectif de vous initier aux enjeux de l’innovation ouverte tout en vous familiarisant avec l’art et la manière d’impliquer les parties prenantes dans vos projets grâce aux technologies de l’information et de la communication. Ainsi, l’ambition de cette formation est de vous sensibiliser à la mise en œuvre d’une expérience utilisateurs dédiée pour accompagner vos projets de recherche et développement en adaptant notamment votre innovation aux usages de la communauté.

Dans le cadre de cette formation, Cédric Hédont s’appuie sur les sciences de l’information et de la communication pour développer une méthodologie et des dispositifs numériques associés permettant d’accompagner les visions et les projets des organisations et ce, en y impliquant les différents acteurs.

Ainsi, le déploiement de ce type de dispositif numérique permet à la communauté d’usagers et aux parties prenantes de se fédérer pour s’impliquer dans la recherche et le développement d’un produit ou un service. Il s’agit ainsi de mieux comprendre les enjeux comme les tenants et aboutissants d’une expérience utilisateurs dédiée pour adapter le projet d’innovation à son usage. La valeur réside dans la capacité à fédérer les expertises et savoir-faire des différents acteurs, notamment en analysant les données collectées par le dispositif numérique. L’analyse de ces données permet en conséquence d’adapter par itération le produit ou service à son usage, et ce avant sa mise sur le marché.

Susciter l’intérêt et séduire sa communauté

Pour ce faire, le dispositif numérique repose sur des expertises et savoir-faire issus des sciences et des technologies de l’information et de la communication. La narration transmédia permet de susciter l’intérêt des parties prenantes en présentant le produit ou le service auprès des communautés et parties prenantes. La narration donne du sens à votre présentation pour mobiliser et fédérer les différents acteurs autour de votre projet. « En associant la raison et l’émotion, la narration permet de se distinguer dans des médias surchargés d’informations et de permettre ainsi d’attirer l’attention sur votre produit ou votre service et de séduire en conséquence votre communauté d’usagers. » présente Cédric Hédont.

Impliquer les expertises et savoir-faire des parties prenantes

L’utilisation de procédés de ludicisation et le déploiement raisonné sur les réseaux sociaux permet d’impliquer de manière ludique les expertises et savoir-faire des communautés et parties prenantes engagées dans le développement de votre produit ou service. A travers le jeu sérieux, il s’agit de créer l’environnement permettant à votre éco-système de déployer leurs expertises et savoir-faire en fonction de vos attentes spécifiques. « En complément d’être un dispositif éducatif et ludique facilitant la pédagogie et la sensibilisation, le jeu sérieux permet d’impliquer les parties prenantes en fonction de vos attentes. L’enjeu est de permettre de collecter des données qui répondent aux enjeux que vous avez préalablement pris soin d’identifier. », analyse Cédric Hédont.

Analyser les données et adapter par itération son innovation

L’analyse des données collectées permet l’effectuation du produit ou du service. En effet, il s’agit de décliner le projet initial en fonction des attentes spécifiques des usagers et des expertises et savoir-faire que vous avez pris soin d’associer au projet. « L’avenir de la recherche et du développement comme du marketing résident – en autres – dans la capacité des décideurs et des chefs de projets à mobiliser leurs usagers non pas au moment de la sortie d’un produit ou d’un service sur le marché, mais en amont de celui-ci. Au-delà de gagner en pertinence sur votre proposition de valeurs, vous gagnerez également en efficacité pour percer plus rapidement votre marché. », insiste Cédric Hédont.

Restituer auprès des communautés et préparer le déploiement sur le marché

Le déploiement de ce dispositif peut également intégrer la 2D-3D ou encore la réalité virtuelle afin d’assurer la restitution de l’évolution de votre produit ou service en fonction des attentes et recommandations des usagers. Au-delà de remercier les parties prenantes mobilisées à vos côtés, cette restitution virtuelle permet également d’affiner les derniers ajustements avant la mise en production tout en amorçant le déploiement de vos premières campagnes de communication-marketing. « Les acteurs impliqués sur votre projet en développement reste et resteront vos premiers ambassadeurs pour consommer et faire connaître votre innovation. Il s’agit en conséquence de les impliquer tout au long du déploiement, de la naissance du projet à la mise sur le marché du produit ou service. », conclut Cédric Hédont.

Ce type de méthodologie numérique d’innovation ouverte offre de nombreux avantages aux organisations. En effet, c’est l’une des clés pour accompagner le changement et trouver des solutions adaptées : une richesse plus grande d’idées et de concepts proposés grâce aux expertises et savoir-faire de la communauté, un déploiement marketing en amont de la mise sur le marché et enfin, un coût moindre dans les actions de recherche et développement.

« La co-innovation de produit ou service à l’ère numérique », c’est le thème de la formation qui sera dispensée à Communautique les 17 janvier et 13 juin 2017.
Lien : http://www.communautique.quebec/produit/co-innovation-de-produit-ere-numerique/